Le 21/08/2015

Le Havre

 

Note d’intention « Démineur Tour »

 

« Sing Tank »

Mieux qu’un plan anti-jihad, meilleur qu’une charte de la laïcité dans les halls d’immeubles, bien plus utile qu’une association antiraciste gouvernementale, le camion-concert du « Démineur Tour » débarque dans votre ville. Au programme : musique urbaine (en fait, c’est du rap mais le mot est devenu tout aussi dérangeant que la classe sociale d’où il est originaire), discussions inspirantes et réflexion populaire. Rien de bien novateur en principe, à ceci prêt que tout se passe dans un semi-remorque de 38 tonnes.

L’entrée se fait par l’arrière du camion, là où transite habituellement toute sorte de marchandise. A peine mis le pied dans le container, une étrange sensation d’être parquet comme du bétail frappe celui qui pensait se dispenser de réflexion sociale à l’entrée du wagon. Belle illustration d’un système toujours plus homophage qui réduit l’individu au triptyque consommateur/consommable/consommer … Dans l’attente des premières notes de musique, d’autres idées moins philosophiques fuseront certainement : « Le camion roulera-t-il pendant le concert ? », « Si oui, où nous emmènera-t-il ? », « Les migrants doivent vraiment être désespérés pour voyager là-dedans ! » L’essentiel se déroulera sur une scène de palettes industrielles customisées. Le cadre sous cette bâche à l’effigie du EP « Démineur » est rustique. Un levé de rideau sans rideau précèdera le show avec une sélection des meilleurs morceaux de rap actuel signée DJ Van Peebs (en attendant la V2 de cette tournée avec tout plein de premières parties locales). Les 60 minutes qui suivent sont spécialement prévues pour cette zone de confinement. Bien que l’ouverture scénique soit restreinte par rapport à d’habitude, le spectacle n’en demeure pas moins électrique. 1 lead, 1 back et 1 DJ, c’est la formation qui enflammera la boite à rythme de quelques mètres cubes pendant l’ensemble du mois de septembre 2015. Le répertoire, essentiellement celui du dernier disque, sera agrémenté de tracks de circonstance en fonction de la période et du lieu (difficile de ne pas jouer le titre « 11 Septembre » le 11/09 à Rennes par exemple).

Après le concert, la discussion s’installera entre auditeurs et artiste, et se prolongera tant que nécessaire. Ce n’est pas les intentions qui manquent pour la caravane des démineurs… Si tout commence comme un bœuf musical dans la ville de Gonfreville l’Orcher en Normandie, l’initiative se poursuivra jusqu’en 2016 (voire 2017) et passera certainement de camion-concert à camion concerné dans beaucoup de villes de France. Le déminage n’est ni militaire, ni civil, c’est un déminage civique. Baptisé le « Sing Tank » par son équipage, l’appareil est « un convoi contre la voix des cons ». Comprenez le Medef de la peur, les taxidermistes de l’imaginaire, les gargouilles de la République… Mais, c’est surtout un voyage « Pour ». Pour une meilleure émancipation, pour une conscience politique décontaminée, pour faire cause commune (même avec ceux qui nous trouvent borderline), pour que l’art reste subversif et utile.

Impossible d’empêcher les esprits malveillants de voir à travers cette expédition une opération de propagande, voire de faire le « marketing du jihad » en terre laïque pour les cas les plus pathologiques, mais comme en 2005 avec mon album « Jihad » (dont le sous-titre au passage était « Le plus grand combat est contre sois-même »), je ne donnerais pas d’argument à la mauvaise foi (ils vont bosser un peu pour une fois, et tenter de produire les preuves de leurs fantasmes). Le déminage nécessite de connaître le terrain, or ce que font précisément le plus souvent ces détracteurs, c’est de le déserter. C’est pourquoi ma démarche se veut avant tout complémentaire à celle des militants de proximité. Plus d’une vingtaine d’association pourront ainsi promouvoir leurs valeurs et crédibiliser un peu plus leurs actions locales. A moyen terme, le camion-concert deviendra, je l’espère, un incubateur au développement culturel de tous en rendant la scène accessible à de nouveaux artistes (rappeur, humoriste, etc.) Départ prévu le 02 Septembre à Gonfreville L’Orcher (76).

 

« Le Démineur que l’on prend pour un poseur de bombe »

Médine