Face A : Site Din Records

FACE A : Le site Din Records vous permet de suivre l'actualité du label à travers des articles, des chroniques, et reportages directement inspirés du DVD "Le Prix de l'Indépendance". Ces contenus vous présenteront les coulisses du label, de l'enregistrement des albums des artistes (Médine, Alivor, Brav, Tiers Monde) jusqu'au tournage des clips. Retrouvez aussi nos nouveaux clips et les actualités de nos artistes (interviews, biographies).

FACE B : LSA SHOP

FACE B : L'autre partie du site Din Records vous offre un nouveau shop où vous retrouvez les produits de la marque historique Le Savoir est une Arme (L.S.A). Entre modèles désormais classiques (United States Of Africa, I'm muslim don't panik, etc.) et nouveaux modèles, L.S.A a su se renouveler en dix ans d'existence. Suivez les réseaux sociaux de la marque pour ne pas rater les offres flashs exclusives de L.S.A.

Rappeur 2 Force, la nouvelle frappe de Médine !

Home/Medine, Medine, Non classé/Rappeur 2 Force, la nouvelle frappe de Médine !

Rappeur 2 Force, la nouvelle frappe de Médine !

En 2006, Médine terminait le titre Rappeur de force, présent sur la compilation Illégal Radio du 113, en rappant : « Tout est question ici de rapport de force » ! 10 ans plus tard, la même phrase vient faire écho dans ce nouvel inédit intitulé RAPPEUR 2 FORCE. Un morceau fleuve dans lequel on retrouve un Médine en très grande forme. Vous l’aurez compris : on compte bien vous fournir en musique cette année !

N’hésitez pas à nous envoyer vos retours sur Facebook, Twitter ou Instagram. Le titre est en téléchargement sur Itunes, Google Play et en écoute sur Deezer, Apple Music et Spotify. N’oubliez pas, l’album ERROR 404 de Brav sera disponible à la fin du mois dans les bacs le vendredi 26 février. Ci-dessous, les paroles du titre RAPPEUR 2 FORCE :

J’suis le genre de mec qui, dans une boite de striptease, regarde le public

Comme de l’héroïne planqué parmi les hosties, le ton est biblique

J’ai promis d’arrêter la provoque, j’ai pas promis d’arrêter de mentir

J’ai lu qu’écrire causait la mort alors j’ai donc décidé d’arrêter de lire

Mes mots viennent de ma plume, ma plume revient de la forge

J’ai la force de la culture face à la culture de la force

Conçu à la missionnaire, baptisé Médine comme la ville Mr le Maire

On a dit de mon pe-ra qu’il était trop scolaire, ils n’ont pas gouté à ma patate dictionnaire

Don’t Laïk, quintuple contrôle du fisc lorsque eux gèrent la France comme des turfistes

J’suis français approximatif, je me sens comme une girafe avec le vertige

S Fiche, ça sent la perquiz’, mon quartier donne raison aux catastrophistes

T’façon dans la guerre y’a pas que du négatif, ça fait au moins réviser la géographie

D’otage prise, menottage vite, dans les canots de sauvetage, y’a pas de carré VIP

Leur politique se modernise, on ne stoppe pas la faim avec des tirs nourris

Ra ta ta sur les refugees, on n’est pas dans le clip de Maya Mathangi

Ratatata sur civils et artistes, la réplique sera civilisatrice

Je n’attends rien d’un gouvernement qui dépouille Pierre pour habiller Paul

On est en plein tremblement de terre et ces cons débutent une partie de golf

Ils n’obtiendront que des courants d’air en dynamitant nos immeubles

Leurs promesses sont des cartes de fidélité pour les crématoriums

Etre vert de colère décuple ma force comme Lou Ferrigno

Bientôt, j’irai prendre des cours de solfège rue de Solférino

Etre binationaux, c’est être citoyen grosso modo

Même en grandissant, les petits vélos ne deviennent pas de grosses motos

Issu du découpage colonial, dans cette histoire personne ne rétropédale

Tu m’offres un mémorial, c’est trop aimable mais la pleurniche de victime, c’est pas pour oim’

Les coupures de presse, ça cicatrise mal, y’a que les petites annonces de vrai dans ton journal

J’suis ni l’ami noir, ni l’ami arabe, va voir Lydia Guirous ou Sophia Aram

Pas de signes de gang avec les doigts, j’me fais des crampes au majeur que pour l’Etat

Si t’exhibes ta gue-dro et tes armes, c’est que tu fais du rap de déclarant en douane

Moi, j’écris des trucs qui ne se disent pas, heureusement que ma main droite ne les lit pas

Je te le répète fuck le Point, fuck Marianne, chez nous, leurs éditos servent de litière au chat

Tous ces cons vont s’éteindre sans avoir été des Lumières

Leur demander ce qu’ils pensent de nous, c’est demander aux chiens ce qu’ils pensent des réverbères

Ils font des lois pour les enfreindre, leurs sourires sont publicitaires

Pour ces ordures, le tri sélectif des déchets, ça commence aux frontières

Le game tombe en ruine, je l’escalade comme les châteaux d’Uncharted

Rappeurs et journalistes se croient dans la jungle comme el Chapo et Sean Penn

Je leur mets la gueule en chantier, y’aura pas d’akhi, enchanté

Le cygne chante avant de mourir, toi, tu ferais mieux de mourir avant de chanter

Boom, tchak, les médias m’haïssent, pas un endroit de mon corps sans cicatrises

Sais-tu ce qu’on dit du côté de la Jamaïque : toutes les larmes de l’Afrique font pas pousser le maïs

Records Din, nouveau mode de vie, on ne dit pas des gitans qu’ils font du camping

Mon équipe arrive par la voie des grandes lignes, dans les bacs d’OGM, on est le vers dans le fruit

Indépendants, grandiloquents, dans moins d’un an, on réédite les 10 commandements

Le game, j’réinvente, je vais marquer mon temps même si je vends qu’un album comme le Clan des Wu-Tang

C’est le nouveau son grand, mon nouveau slogan, celui qui dit ni rire ni pleurer mais comprendre

C’est pas du Sagan, soit dit en passant, je deviendrai peut-être consultant chez Culture France

C’est la force de la culture face à la culture de la force

C’est la force de la culture face à la culture de la force

C’est la force de la culture face à la culture de la force

C’est la force de la culture face à la culture de la force

Rappeur 2 force, Rappeur 2 force

Tout est une question de rappeur de force

By |

Share This Story, Choose Your Platform!